Home

Love is all I have – 1er clip de Kesiena

Viméo link click here

It was all written – Kesiena (EPK, French Subtitles)

Viméo link click here

 

Dans la langue des Urhobos, le peuple du delta du Niger, d’où il est originaire, Kesiena signifie « Enfin, il est arrivé !». Aujourd’hui, alors qu’il publie son premier album studio « It was all written », on devrait plutôt dire, sans céder au jeu de mot facile, « Enfin, il arrive ». Parce que Kesiena a toujours été en mouvement entre  l’Afrique et l’Europe  (Stockholm, Paris ou Berlin), sa nouvelle terre d’accueil depuis plus de 15 ans. Comme ses ainés venus avant lui du Nigeria pour conquérir le monde, mais pas forcément « les musiques du monde », Keziah Jones et son blufunk, Ayo et sa voix soul, le hip hop de Nneka ou encore Asa, Kesiena dépasse ses origines pour aller toujours là où on ne l’attend pas, comme pour forcer les barrières musicales. Sa route musicale, il l’a donc tracée autour du rock, un rock cosmopolite et sans frontières, qui se nourrit aussi bien du blues rock des années 70, de Neil Young ou de Ben Harper, jusqu’au Black Keys. Le tout, porté par une voix soul, une voix dont l’apparente retenue sur l’album n’a d’égale que la folie brute qu’elle dégage sur scène. Pour Kesiena, il faut surtout faire une musique « qui lui donne l’impression de ne pas être mort »